Starter fluorescent

Tube fluorescent Starter – caractéristiques

En ce qui concerne le tube fluorescent, un starter représente un dipôle électrique, chargé d’agir comme un interrupteur, dans le processus d’allumage du tube en question. Lorsqu’on le branche au secteur, il devient un conducteur, une petite période de temps durant laquelle y passe une tension supérieure à une tension V1. Il redevient isolant dès qu’il lui est appliqué une tension inférieure à V0.

Tube fluorescent Starter – fonctionnement

Pour devenir conducteur, le starter ionise le gaz qu’il contient, pour réchauffer un bilame qui va se fermer. Après cette fermeture, le gaz ne s’ionise plus, entraînant la réouverture du bilame. Il est bon de noter que le starter est en série avec le ballast.

Tube fluorescent Starter - les différentes étapes de l’allumage

Lorsqu’on branche le secteur, toute la tension électrique se trouve au niveau des bornes du starter, ce qui enclenche le processus d’ionisation du gaz qu’il contient. Lors de la seconde étape, le starter en position fermé fait passer un courant qui circule dans le tube, produisant ainsi la lumière. Lors de la troisième étape, le starter ne peut plus se fermer du fait de la tension insuffisante, ce qui conclut le cycle d’allumage et entretient la lumière du tube.

Tube fluorescent Starter - Les différents type et les autres caractéristiques

Il existe des starters destinés à une utilisation individuelle, et d’autres qui peuvent être utilisés en série. Pour une tension nominale de 220 ou 240V, la puissance générée est de 65W. La longueur avoisine généralement les 40mm. La plage de température pour une coupure fiable est de -20 à +80 °C.

Par ordre décroissant
Afficher en Grille Liste

7 articles

par page
Par ordre décroissant
Afficher en Grille Liste

7 articles

par page